En 967, le village de PROVIN fut donné par Arnould, Comte de Flandre, à l’abbaye de Saint-Troud en Hesbaie (près d’Aix-La-Chapelle) pour le repos de l’âme de sa mère.

La ville de Provin-en-Carembault se retrouve dans la chronique vers 1600 où sa terre est échangée avec l’abbaye Saint-Vaast d’Arras. Comme avoué de l’abbaye de Saint-Troud en Hesbaie, le châtelain de Lille (1449) exerçait la justice et jouissait de la seigneurie. L’abbaye d’Arras exerçait toutes les autres juridictions. Les habitants possédaient en commune une part de marais considérable.   En 1147, le comte Thierry, successeur d’Arnould, confirme la donation de la ville, Robert III étant châtelain.   A la paix des Pyrénées (1669), sous le règne de Louis XIV, PROVIN échu à l’Artois ; les habitants protestèrent vivement : le village revint promptement – la même année – à la châtellenie de Lille.   Longtemps attribuées par erreur à BAUVIN (les deux localités sont si proches !), les armes de PROVIN lui appartiennent en propre et remontent à la nuit des temps, ce qui est une belle marque : ce sont les armes de l’abbaye de Saint-Troud en Hesbaie.  

         
         
           
   

Provin

ville natale de Micheline CABON

dite Chouchou